Clio@Themis

  1. 1. La comparaison fait intrinsèquement partie de la démarche du juriste, elle en est même un élément ontologique. L'opération de qualification juridique consiste à confronter réalité factuelle et réalité juridique. Le commentaire d'arrêt est également un exercice de mise en rapport entre un texte et son application. La comparaison peut aussi être source de clivage philosophique, entre ceux qui prônent l'analyse du droit tel qu'il est et ceux qui souhaiteraient mettre face à face l'être et le devoir-être, si (...) - Clio@Themis numéro 13
  2. Résumé : De nombreux auteurs européens et américains, juristes ou non, comparaient les droits bien avant la formalisation d'une discipline juridique spécifique, au tournant des XIXe et XXe siècles. Cet article examine un corpus d'ouvrages et d'articles du XIXe siècle pour rechercher les mobiles de leurs auteurs et en déduire la diversité/complémentarité des approches. Il peut s'agir de critiquer, promouvoir et réformer ; d'offrir des données, exposer des législations et les classifier ; de donner des (...) - Clio@Themis numéro 13 / , ,
  3. Résumé : La Société de législation comparée fondée en 1869 par les avocats Paul Jozon et Alexandre Ribot, sous le patronage d'Edouard Laboulaye, marque le double projet scientifique et politique de contribuer à l'affirmation du courant libéral français et à l'amélioration de la législation en se nourrissant de l'étude des systèmes juridiques, constitutionnels et judiciaires étrangers. « Pépinière de sénateurs inamovibles » selon Jean-Marie Mayeur et Alain Corbin, mais aussi de députés, de ministres, (...) - Clio@Themis numéro 13
  4. Résumé : Les méthodes comparatives constituaient-elles des outils classiques pour les juristes italiens du XIXe siècle ? Au vu de l'histoire politique du pays, comparer leur semblait en effet tout à fait naturel. Toutefois, ce n'est qu'à la fin du siècle, sur fond de crise de l'État libéral et de son droit, que le comparatisme acquiert des dimensions nouvelles. Alors que les méthodes d'enseignement du droit sont l'objet de débats critiques animés, un comparatisme nouveau se développe alors qui se présente (...) - Clio@Themis numéro 13 / , , , , ,
  5. Résumé : La conquête du Canada par les Britanniques en 1759-1763 ouvre une période d'intenses mutations et d'une certaine fébrilité sur le plan juridique et institutionnel. En l'espace de quinze ans, plusieurs orientations sont prises, obligeant à une évaluation comparatiste des droits français et anglais pour bâtir le futur juridique de la nouvelle colonie britannique. Jusqu'à l'Acte de Québec, les juristes d'origine britannique et française vont analyser, comparer les mérites de ces deux modèles (...) - Clio@Themis numéro 13 / , , , , , , , ,